Avant-propos

Chers descendants et membres de ma famille,

A l’occasion du 100è anniversaire du début de la Grande Guerre 14-18, j’ai ardemment désiré m’adresser à vous.

J’ai créé ce site qui fait revivre mes années de guerre, entre 1915 et 1918. Mon journal personnel ainsi que les lettres échangées avec mes parents l’alimenteront sous forme de courrier écrit jour après jour. Régulièrement, je publierai des lettres qui vous donneront de mes nouvelles…

En 1915, j’ai 20 ans et je vis à Bruxelles occupée par l’Armée allemande. Je décide de rejoindre l’Armée belge en campagne en France, sur le front de l’Yser. Pour y arriver, ne pouvant traverser les lignes de combat, je dois faire un énorme détour via la Hollande, pays neutre, puis passer par bateau en Angleterre et, de là, revenir en France pour rejoindre l’Armée belge par les arrières. Mon évasion de Belgique se fit dans la région de Masseik. A cette époque, la frontière était sous la garde de militaires allemands à cheval, les Uhlans, qui devaient empêcher toute évasion de volontaires de guerre belges.

Jean Vanden Dael

lettre

 

La retranscripton et la mise en ligne des archives manuscrites et photographiques de Jean Vanden Dael ont été réalisées par Emilien Bossuroy (avril 2014)